Depuis quelques années, la Province de Luxembourg affiche son ambition de devenir un territoire à énergies positives d’ici 2050. Concrètement, cela s’est traduit au mois de juin 2014 par la signature de la charte des Territoires à Energies Positives et à son adhésion au réseau européen RURENER qui regroupe des Communes Rurales Européennes visant la neutralité énergétique.

 

Soutenue par des acteurs économique (intercommunale IDELUX) et académique (ULG), la dynamique PEP’s Lux – Province à Energies Positives a été initiée et est coordonnée par la Province de Luxembourg dès novembre 2014. La dynamique s’articule autour d’un cadre général de mobilisation citoyenne, d’un travail de coordination des communes, de grands projets visant l’efficacité énergétique et le développement des énergies renouvelables. A cela se rajoutent des actions internes à l’institution provinciale afin de se positionner comme leader exemplaire de la démarche. L’objectif est de coordonner la transition énergétique du territoire vers une vision ‘100% Renouvelable’.

 

Dernière action en date, un appel à initiatives citoyennes lancé en septembre 2016 qui mettait en avant les belles réalisations énergétiques de notre territoire. Parmi les projets récoltés et présentés lors des premières rencontres climatiques en décembre dernier, on trouve notamment la biométhanisation de déchets organiques ménagers à Tenneville, le projet d’ECOmmerces initié par La Jeune Chambre Internationale de Bastogne ou encore un projet de parc de panneaux photovoltaïques à l’aérodrome de Saint-Hubert. Ces exemples concrets mettent en évidence une transition énergétique déjà en marche en Province de Luxembourg.

 

La démarche peut se perpétuer en signant la charte PEP'S Lux, permettant à chaque citoyen de s’engager.

 

L’ensemble de la démarche et le bilan énergétique provincial sont présentés dans le document Bilan énergétique provincial 2006-2012 et certaines perspectives.

 

Le document reprend les principaux éléments du bilan énergétique du territoire provincial et l’estimation du potentiel d’efficacité énergétique et de développement des énergies renouvelables; préalables indispensables à la définition d’une vision politique et à l’élaboration d’une stratégie de transition.


Son but est de permettre à chacun de s’approprier les principaux concepts et enseignements qui peuvent en être tirés.